Fugue du mois de décembre!

Ouf!! On a finit sur les fesses, ici. – Cette fugue copie la structure formelle de la fugue no2 en do mineur (CBT1) (sauf la fin).

Fugue Trondheim no3-v2 Fugue Trondheim no3-v2 Fugue Trondheim no3-v2 Fugue Trondheim no3-v2

N.B.: j’ai eu un petit trip de musique brésilienne des années 70 et j’ai voulu faire quelque chose qui faisait un peu samba. C’est vite devenu un gros défi de contrepoint; pas au niveau des pitchs, mais plutôt au niveau des syncopes. J’ai vite laissé tombé de m’arranger pour que les syncopes soient consonantes, je me suis un peu foutu des accords de 6/4 et l’harmonie est pas hyper excitante (un peu parallèle). Ce que je voulais travailler, c’était plus l’aspect rythmique: comment les lignes se suivent ou sont complémentaires, faire entendre les syncopes contre les temps, gérer la tension rythmique induite par la basse…

Quand on étudiait à l’université, on a très peu touché au rythme en contrepoint, l’accent était surtout sur les hauteurs. Je pense que c’est une très très grosse lacune.

Aussi, j’ai voulu faire un peu d’harmonie jazzo-brésilienne, mais je me suis rendue compte que la forme de la fugue ne s’y prête pas vraiment. Vu qu’à peu près chaque ligne doit pouvoir être une ligne de basse, quand j’arrive avec une 9e, une 11e ou une 13e à la basse, l’harmonie devient très brouillée. Je dis pas que c’est impossible, mais ça doit être assez difficile. (Ou bien ya rien de renversable, mais bon, c’est moins cool.)

La basse de la mesure 10 est un peu too much.

…pis le projet de faire une fugue par mois est VRAIMENT TOO MUCH. Je devrais revoir le contrat. Je ne fais plus rien d’autre et c’est stressant!….

Fugue no1

Une fugue par mois pendant un an.

Voici la première. J’ai mis la barre basse. Je me fous des quintes parallèles, des 6/4, c’est juste deux voix et j’ai copié (littéralement) la forme de la fugue no10 du CBT1.

Je l’avais écrite pour ma voix (soprano et alto, en respectant mon ambitus) mais quand j’ai voulu l’enregistrer, je me suis rendue compte que c’était une catastrophe et que ce serait pas possible à moins de pratiquer intensivement pendant un mois. Chanter, c’est dur.

Faque à la place, j’ai enregistré au piano la main droite sur une track et la main gauche sur une autre. C’est pas toujours super synchro. Vous pouvez télécharger le PDF et l’essayer vous-même, si vous avez envie!

(J’ai pas écrit de nuances ni d’articulations, comme chez Bach. Vous faites ce que vous voulez!)

C0312 C0313 C0314

Le pudding à l’arsenic (arrangement choral)

Un ensemble que j’aime beaucoup, les Voix ferrées, m’a commandé un arrangement l’an dernier. Il fallait arranger pour quatre voix SATB la super toune d’Astérix et Cléopâtre, « Le pudding à l’arsenic ». J’ai fait ça pendant la semaine entre Noël et le jour de l’an, alors qu’il neigeait, au piano, au chaud avec un café.

pudding srsenic

Vous voulez l’écouter? C’est ci-dessous (il faut appuyer sur « play »).

Le pudding à l’arsenic pour choeur SATB, par Gérard Calvi, arr. Zviane
Interprètes: le merveilleux C.A. 2012-2013 des Voix ferrées:
Sops: Aurélie Bergeret et Julie Fradet
Altos: Josée Carpentier et Julie Chalifour
Ténors: Michel Rabagliati et Félix Brabant
Basses: Vincent Dhavernas et Jean Beaumont.

La partition est ici