Impressions du Japon no14: Kyoto VS Angoulême (je suis à Angoulême!)








YO! Je suis à Angoulême!! Eh oui, c’est fini le Japon. My god, quelle expérience. J’ai pas mal d’excellent matériel pour la jungle 4 en tout cas…

Ceci étant dit, j’ai l’air de chialer dans la BD, mais en vrai j’adore Angoulême, ça faisait longtemps que j’y étais allée et je suis pas mal contente d’y être. J’ai hâte au festival! Je vais revoir pleeeeeeein de gens super cools que je vois pas souvent!

Y serez-vous? Passez me voir!! Pow pow aura au stand, j’y serai, et je serai aussi au stand de Attaque Surprise dans le off. Je vous fournis plus de détails plus tard.

Publié dans japon! | Un commentaire

Dessin de Shibuya (tokyo)

Publié dans Dessins, japon! | 3 commentaires

Impressions sur le Japon, 13e partie: les papiers










Une lectrice a partagé ce super article assez complet sur les poubelles/le recyclage/la production d’énergie poubellienne au Japon: https://www.tofugu.com/japan/garbage-in-japan/

Publié dans japon! | 3 commentaires

2018!!!!!

Publié dans Carnet, japon! | Laisser un commentaire

Résumé de mon année 2017

Les tops de l’année:

Meilleures BD:

Gérard, la BD de Mathieu Sapin sur Gérard Depardieu. Je pense que je l’ai lu trois fois…
VII, the Thom. Je peux pas croire que c’est son premier livre… c’est tellement maîtrisé! Le dessin est hyper élégant. Ça me donne envie d’essayer la plume.
Le top 1917 de Saturnome était un régal. C’était 5 petits fanzines reliés avec un joli ruban, dans lesquels Saturnome nous dévoile ses films préférés de… 1917. J’aime ça quand ce gars-là se lâche lousse. Pis j’ai appris des affaires sur le cinéma de ces années-là. Fascinant!

Découverte de dessinateurs:

– J’ai eu un petit trip Victoria Vincent, j’aime tellement sa perspective fuckée et en plus elle fait des cools films d’animation.
AleMartoz m’a influencée aussi, son espèce de trait à la mine, virtuose mais fucké, me plaît pas mal. Je trippe pas comment il dessine les filles par contre.
– C’est pas vraiment une découverte, mais je dois avouer qu’à chaque fois que je vois des pages de BD de Mortis Ghost, je nage dans la surprise agréable. Cette année, il m’a montré des pages originales. J’aime tellement le dessin de ce gars-là!… pis ses idées, pis sa façon de raconter….

Découvertes musicales:

– L’album Amoroso, de Joao Gilberto. Mon voisin l’avait mis super fort dans la cour arrière, et Brian Wilson et moi on dansait dessus. Après je l’ai écouté un million de fois.
Hans Wurman, le virtuose du Moog. Il reprend des tounes classiques au synthé. Carlos ne m’avait jamais vraiment convaincue… Wurman a réussi.
NIN: downward spiral. Exaheva et moi on s’envoyait des listes de musique à écouter, et une des premières de la liste, c’était ça. Je connaissais déjà une ou deux tounes, mais j’avais jamais entendu l’album complet. C’est vraiment bon!!…
– En début d’année, j’ai découvert sur youtube des enregistrements de tounes de Hildegard Von Bingen, une religieuse du 12e siècle. C’est comme du chant grégorien mais avec des voix de femmes, j’aime bien.
– Dans un tout autre ordre d’idée, j’ai découvert Studio One, un studio qui enregistrait plein d’artistes du reggae dans les années 60 en Jamaïque. L’histoire d’Esteban m’a amenée à découvrir le vieux Reggae et le Rocksteady, qui me déplaisent pas du tout!…

Films de l’année:

– Au début de l’année, j’ai vu un film que je connaissais pas des Monty Python, qui s’appelle « And now something completely different » et j’ai été super charmée. C’est une série de sketchs, mais le lien entre chaque sketch est vraiment particulier… je voulais faire une jungle avec ce genre de joint vraiment étrange, mais finalement je l’ai pas fait.
History of the entire world I guess, de Bill Wurtz. J’ai dû voir ce film… une dizaine de fois? Je l’ai vu toute seule une couple de fois et je l’ai montré à plein de mes amis. Pis je me suis dit: « haaaaa il l’a fait avant moi!!!! »
Tesla de Matthew Rankin. Et l’ensemble de son oeuvre. Quand je vois ses films, ça me donne tellement envie de faire des films!
Hidden Fortress de Kurosawa. Ça m’épate à quel point ce gars-là sait utiliser son environnement. Je suppose qu’il écrit souvent des scènes à partir de l’endroit qu’il a trouvé pour les tourner, et non l’inverse.
Schizopolis. Quel film de malade!!! Pis j’ai juste vu la version sur youtube, qui est peut-être croppée?…
L’homme à la caméra, de Dziga Vertov. C’est un vieux film de 1929. J’ai commencé à aller chez Saturnome et il me montre plein de vieux films. Celui-là était particulièrement imaginatif au niveau du montage.

Série de l’année:

J’écoute pas de séries! Laissez-moi tranquille!!!…
Ah non c’est pas vrai, j’ai écouté des Columbo.

Stories de l’année: (tsé sur Instagram)

– Les stories de Mel Jannard sont des must. Elle me fait rire!
Aurélie Grand donne pas sa place aussi. En plus elle chante bien.

Meilleur site web:

– Le site web de Bill Wurtz. Des heures de plaisir.

***

Bon, cette année, vraiment, ça a été une bonne année. Ça a aussi été une année où j’ai comme eu une épiphanie… tsé, depuis toujours, je me pose tout le temps la question « c’est où ma place? » – parce que maintenant, je suis « auteure de BD », je peux le dire sans me sentir escroc, je veux dire… j’en fais tout le temps et j’en vis. Mais… ça me bug parce que… je sais pas… c’est pas ça que je voulais faire dans la vie! J’écoute plein de témoignages de gens qui sont auteurs et qui disent « c’est que ce que j’ai toujours voulu être », et dans mon cas, c’est vraiment pas ça, alors je me sens toujours un peu off… comment ça se fait que je me suis ramassée là… pis y avait la question de la musique aussi, qui ne m’a jamais quittée, enfin, ceux qui me suivent un mini-peu connaissent très bien ce tiraillement.

Mais voilà, cette année, j’ai comme eu une révélation: j’ai toujours voulu faire des films. Pourtant, je me suis jamais dit « hey, je veux faire ça professionnellement ». Je sais pas trop pourquoi. Mais aujourd’hui je le vois comme une évidence. Le film, c’est tellement à mi-chemin entre la BD et la musique; t’as l’aspect visuel, et t’as l’aspect rythmique. Parallèlement, j’ai toujours fait des films. Quand j’étais petite, la caméra vidéo de mon père était mon jouet. J’en ai fait, des petits sketchs, des films de stop motion, du doublage, du montage… j’ai jamais arrêté d’ailleurs, j’ai un peu ralenti après le primaire mais j’ai créé ma chaîne Youtube en 2010 et depuis je publie régulièrement des petits films. Rien de très extraordinaire. Mais j’aime TEEEEEELLEMENT ÇA faire ça….. bien plus que la BD….

Cette année, j’ai réalisé mon premier film professionnel avec l’ONF et l’accueil a été complètement FOU. Partout où je vais, tout le monde m’en parle!… c’est plutôt motivant à continuer. Mais c’est Janet Perlman qui l’a animé, et elle l’a suuuuper bien fait… la prochaine étape, ce serait que ce soit moi qui anime mon propre film.

Je me suis posé la question: « ça sert à quoi de continuer la jungle si la chose que je veux réellement faire et qui a le plus de sens pour moi, c’est des films? » Je suis hyper libre dans la jungle, je pourrais arrêter demain matin, si je voulais.

En même temps, en mars dernier, quand j’ai fait cette ride de bus de 45 minutes vers l’urgence et quand je faisais un bilan de ma vie parce que le médecin m’avait dit « non non c’est pas des fibromes, t’es mieux d’aller à l’urgence » pis que je me disais que j’allais peut-être mourir, je me demandais des trucs du genre: « si je dois mourir dans mettons un an, qu’est-ce que je changerais à ma vie? Qu’est-ce qui est ok, qu’est-ce qui est pas ok? »

Là-dessus, y a deux conclusions qui me sont venues:
1) ma vie est tellement cool et je changerais rien
2) je dois finir Football Fantaisie.

Faque mon plan pour 2018, c’est deux choses:
– d’une part, continuer la jungle. J’ai plein de bon stock pour le numéro 4, qui portera sur le Japon… et non, ce ne sera pas les petites BD que je mets sur Internet ces temps-ci, ce sera du contenu exclusif, vraiment FAIT pour la revue. Pour Football Fantaisie, ça continue, le script du chapitre 4 est complété, je suis rendue à l’étape du découpage. C’est long mais ça avance.
– d’autre part, je veux faire des films. Je veux apprendre à en faire. Je veux gagner de l’expérience. J’aimerais qu’il se passe la même chose avec le film que ce qui s’est passé avec la BD: j’en faisais en dilettante, je mettais tout gratuit sur Internet, et j’ai fini par devenir pro « par la force des choses ». Je veux qu’il se produise la même chose avec mes films. Je sais que je suis encore amateure. Mais mon plan, qui peut changer, on s’entend, c’est de switcher de la BD au cinéma (animation, live action, montage d’affaires d’archives, n’importe quoi) quand j’ai fini la jungle. Si je continue à ce rythme, j’aurai fini la jungle en mai 2020.

Je pourrais aussi ralentir un peu la cadence de la jungle. Une revue à chaque 6 mois, c’est un peu rock and roll. Si je publiais juste un numéro par année, j’aurais plus de temps à me consacrer sur des films. Mais en même temps, j’ai l’impression que si je ralentis, ça va s’échelonner sur trop de temps. Je continue à vieillir et je veux pas me tanner de mon histoire. Je ne veux pas devenir plus vieille que mon projet. J’aimerais ça que ce soit fini en 2020. Faque je garde ça comme objectif.

En bref:
– d’ici 2020, finir les 8 numéros de la jungle tout en faisant des petits films amateurs en sideline
– Après 2020, faire des films (pros?) à temps plein et faire de la BD à temps partiel.

Bon, d’ici là, n’importe quoi peut arriver, mais…
je sais pas, j’y crois.

Publié dans Carnet | 2 commentaires