24h de la bande dessinée



"/



Ouin ouin ouin… j’ai choisi de le faire à la tablette graphique, et je suis pas sûre que je vais retenter. Pas à cause du look, ça ça me plaît bien, ni à cause de la douleur, j’en ai eu mais moins que d’habitude. C’est plus parce que ma cintiq est trop petite; je suis obligée de zoomer dans ma page pour dessiner dedans, donc j’ai pas de vue d’ensemble de ma page pendant que je dessine. Pis j’ai pas expérimenté grand chose que l’ordi me permettait, genre changer la ligne de couleur, mettre de la texture, des dégradés… j’aurais pu prendre les 2 dernières heures pour tester des affaires, mais à la place, j’ai décidé d’aller me coucher! Mauvaise décision!

Sinon, c’était ben le fun à Gatineau! Bravo à tous ceux qui l’ont fait avec moi! Malgré les attaques de migraines, les dégâts d’eau et le bruit infernal de la ventilation, vous étiez MAJESTUEUX! :D

5 réflexions au sujet de « 24h de la bande dessinée »

  1. Géant, ça fait un petit temps que je suis ton blog, celle-ci elle surpasse toutes les autres, bravo! J’ai bien halluciné avec le couvent, mais alors la communauté de l’amour…
    Pour la tablette, à l’occasion essaie un soft appelé Krita (c’est open source), c’est vraiment super adapté à la BD, d’ailleurs l’un des types qui contribue au projet c’est David Revoy, aussi auteur de BD, c’est lui qui fait les pinceaux du soft entre autres

  2. Cela me laisse un peu triste mais c’est plein de vie là-dedans. Cela fait réfléchir. Ce n’est pas vrai qu’il vaut toujours mieux en rire. Il y a un temps pour la colère. Mais y a-t-il une place pour les marginaux? En marge sans doute…

    Merci pour ce 22 heures de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.