Bilan de La jungle

Bon bon bon… ça fait 4 numéros, là, la jungle. Je continue le bilan que j’avais commencé ici:

Le numéro un (la jungle), 88 pages
tirage: 500, prix unitaire: 8,82$, taille: 690 MB

Numéro deux (la mer), 88 pages
tirage: 400, prix unitaire: 9,38$, taille: 1,01 gigs

Numéro trois (la jungle), 104 pages
tirage: 375, prix unitaire: 12,74$, taille: 1,15 gigs

Feedback: bon alors ya assez de temps qui est passé, j’ai reçu du feedback pour ce numéro. Personnellement, c’est le numéro que j’aime le moins, mais le retour a quand même été bon. Je trouve ça assez drôle en fait, parce que je trouve que c’est celui qui est le moins bien foutu au niveau de la facture (les photos du papier découpé sont pas bonnes), et j’ai lu quelque part (je me souviens plus où) que ce numéro-là avait gagné une coche en qualité, juste parce que j’avais choisi un papier un peu glacé!… Il était aussi plus lourd dans les mains, peut-être que ça a un impact psychologique ou je sais pas.

J’ai l’impression que ce numéro-là a eu plus de succès auprès de mes amis qui font pas de la BD mais qui sont dans le milieu de la littérature. C’est arrivé 2 ou 3 fois que quelqu’un que je connaisse, qui fait des livres, me dise que c’est le meilleur numéro. Peut-être parce que c’est un numéro avec vraiment plus de texte que les deux précédents? En tout cas, c’est pas mon goût, mais j’avouerai que ça me fait pas mal plaisir de voir que certaines personnes aiment mieux tel numéro, telles autres l’autre numéro, qu’il y ait pas de concensus! (pour ma part mon préféré reste le 2e)

Un commentaire qui revenait souvent, c’était que c’était écrit trop petit, ou que c’était difficile à lire. Ya même un lecteur d’un certain âge qui m’a avoué qu’il l’a lu avec une loupe!!! J’ai beaucoup, beaucoup trop rapetissé les pages (ou plutôt, les pages originales étaient beaucoup trop grandes par rapport à la taille du livre), ça a un peu orienté mes choix quand est venu le temps de faire le numéro 4.

Numéro quatre (la torche), 104 pages
tirage: 400, prix unitaire: 12,95$, taille: 1,22 gigs

Temps – Je suis revenue de voyage le 2 février je savais que la date de remise se situait autour du 20 avril, je me disais: « haaa pas de stress, j’ai trois gros mois pour tout faire!… » et le 28 février je me suis rendue compte qu’il restait juste deux mois et que j’avais toujours rien commencé!!!!!! En fait, j’ai vraiment sous-estimé le temps que ça prend pour juste revenir de voyage. J’étais partie deux mois, donc en revenant, j’avais beaucoup de trucs à rattraper: amis, famille, amoureux, boulot… bref, j’avais été rushée dans le temps pour le numéro 3? Ben le numéro 4 ça a été pire!!!!

Je me suis fait un horaire de travail qui me laissait pas énormément de marge de manoeuvre. Je travaillais du matin jusqu’au soir fin de semaines incluses… j’ai pris une couple de journées de repos une fois de temps en temps mais vraiment, je crois pas que rusher de même ce soit bon pour la santé, j’aimerais vraiment avoir un horaire plus lousse pour les 4 dernières jungles.

FF – le découpage avait déjà été fait (quand j’étais à Kyoto), mais je l’avais un peu botché… j’avais remis plein de décisions à plus tard, j’avais fait beaucoup de coins ronds, ce qui fait que quand est venu le temps de dessiner, ça a été quand même difficile. Il y a une couple d’idées que j’avais que j’ai pas pu exploiter à mon goût (l’école primaire… il aurait tellement pu y avoir plus de jokes!), mais bon, je me dis tout le temps

J’ai aussi recommencé les couleurs deux fois… je commence tranquillement à avoir plus le tour avec les couleurs, j’ai pris la peine de mieux désaturer, de checker les pourcentages d’encres, ça sort plus comme ce que j’ai en tête. J’ai aussi fait quelques tests (que c’est juste moi qui peut voir!..) et je savais que ça sortirait sur un papier non-couché, faque j’ai fait doublement attention.

Anyway, c’est une prépublication, je me dis toujours que j’aurai le loisir de tout redessiner quand le livre sortira chez pow pow. Je me question aussi à propos de la typo, je la trouve pas super belle. Est-ce que je devrais continuer avec des sérifs? Ça, ça voudrait dire qu’il faudrait que je refasse la typo des 250 premières pages!… mais ça vaudrait peut-être la peine? Ça matche mieux avec le dessin, je trouve!

Papier – Ça s’est pas bien passé avec l’imprimeur sur cette question. J’avais choisi un papier pour le couvert et pour l’intérieur, et j’attendais d’avoir le devis pour savoir combien de pages allait avoir la revue, et ça a été super long… le couperet est tombé sur le 104 pages maléfiques (arg par encore!… mais allons-y), faque j’ai commencé à dessiner mes pages, et là à genre 2 semaines de la date de tombée, je reçois un courriel comme quoi le papier de la couve n’était plus disponible et que ça fuckait toute la patente parce que mon épine n’avait plus la bonne épaisseur de 8,12 mm. Il a fallut changer de papier pour l’intérieur, et tout d’un coup ça devenait super cher! J’ai demandé pour un autre papier encore, moins cher, mais là je me retrouvais avec le même papier que l’intérieur du numéro 1 et 2 (et je voulais absolument changer!) (et surtout: tant qu’à prendre le même papier, j’aurais préféré faire une revue de 88 pages au lieu de 104???), en tout cas bref, au final j’ai pas eu le papier que je voulais et ça a coûté plus cher que prévu…. au moins le résultat est beau!!!

À refaire, je sais pas si j’aurais pas opté pour un papier de couvert qui soit pas texturé. J’ai fait une couverture bien tape-à-l’oeil bonbon mais j’ai choisi un papier de couve texturé qui matcherait mieux avec un look plus « traditionnel minimaliste ». Une couve glacée, ça aurait peut-être mieux marché?

La torche – J’avais pris un de mes murs à la maison pour afficher mon plan, page par page, sur mon périple au japon. J’avais déjà une liste de ce que j’avais envie de raconter (l’histoire du mont fuji en tête, c’était l’histoire la plus longue), j’avais aussi l’intention de mettre plein de petites BD pas rapport inspirées de l’humour japonais super weird, mais quand je suis venue pour les faire, j’avais pas d’idées. C’est pour ça que je suis restée pas mal autobiographique, c’est peut-être mon regret par rapport à ce numéro-là. C’est beaucoup plus facile de raconter des choses qui me sont arrivées parce que j’ai pas besoin de rien inventer!!

Vu que dans le numéro précédent yavait full de texte, j’ai tenté cette fois-ci de raconter mes épisodes de Sento avec des BD muettes. Après tout, je parlais pas la langue et à peu près aucun mot de s’est échangé durant des expériences. C’est dur, les BD muettes… je suis pas habituée… faudrait peut-être que j’en fasse plus??

Ah oui pis faire des Bd qui se lisent dans le sens japonais, c’est FOURRANT!!!! Je faisais des fois instinctivement le découpage dans l’autre sens, pis j’étais genre « haaaa fuck » et je devais tout effacer et recommencer, parce que c’est pas le même flow. Y a d’ailleurs une ou deux places dans la revue où je me suis trompée et que j’ai pas vu, haha! En tout cas, fait intéressant, j’ai remarqué que si en occident, les BD se lisent prioritairement de gauche à droite et ensuite de haut en bas, on dirait que dans les mangas, c’est D’ABORD de haut en bas et ENSUITE de droite à gauche… c’est subtil comme différence, mais outre l’ordre des bulles dans une case, ça change aussi la façon de lire les cases dans une page; il y a beaucoup plus de lecture de cases qui se fait de haut en bas.

Ah pis j’ai fait pas mal de BD à la PLUME!!!!! J’ai ENFIN trouvé une bonne plume et de la bonne encre (japon…….) et ça a tout d’un coup été super agréable. Faut être patient par exemple, faut toujours retremper la plume dans l’encre et bien attendre que ça sèche avant de foutre son poignet sur le dessin. C’était cool d’encrer de droite à gauche, moi qui suis gauchère!

Couve – le dessin de la couve a été inspiré de flyers et de revues de mangas que j’avais ramassés à Kyoto, principalement une brochure de pub pour un centre de ski, qui était magnifique, avec des pantones rose et orange fluo sur fond noir. J’ai eu de l’aide de Masato Hara pour écrire « la torche » en katakana sans faute (et aussi la petite mention « 4e numéro de la jungle » en kanjis juste au-dessus). J’ai eu de l’aide de copains pour écrire les titres pas rapport. Si j’avais eu plus de temps, j’aurais rempli, mais REMPLI la robe de la madame de petits cossins de plastique cutes, à la mode « decora ».

J’ai recommencé la C4 deux fois, j’avais fait une petite Bd avec un chat, mais je l’aimais pas, elle était vraiment trop vide comparée à la C1 super chargée.

La couve a magiquement été parodiée par Frederic Auln dans un petit fanzine merveilleux et un peu cave qu’il a réalisé pour le FBDM.

Fautes:

  • Pas assez de temps!!!
  • Trop d’autobio
  • le dessin sur les épines, ça marche pas pantoute
  • prendre une table toute seule une fin de semaine complète au FBDM, c’est pas une bonne idée!… c’est long en titi… je pouvais pas prendre de pause.

Feedback – pour ceux qui ont compris, ils sont ben aimé les petites faces de saturnome et de delphine qui réagissent, hahah!! Genre 2 jours avant la date de remise, ils sont venus chez nous et ils lisaient la torche au complet sur mon ordinateur pendant je filmais leur réaction. Ya des lecteurs qui ont pas catché.

Un de mes abonnés a pas compris qu’il fallait lire la torche dans le sens japonais. Mais je le soupçconne d’avoir à peine ouvert le livre.

Il y avait une couple de pages qui étaient plus difficiles à lire que d’autres (quand j’ai écrit le texte à la verticale), c’est dommage parce que ça aurait mieux fonctionné si les lettres avaient été la moitié moins larges, je crois. Les gens confondaient les I pour des H. Certains lecteurs sont passé par-dessus. C’est leur droit! Pour ma part je considère pas ça comme étant raté, comme dans le 3e numéro, dans ce cas-ci c’est juste exigeant à lire et c’était conscient. Il y aussi le texte écrit en blanc sur arc-en-ciel, en très petit, en l’écrivant, je me disais que yaura sûrement des personnes qui vont sauter ce texte parce qu’il est dense et demande un effort (tsé moi-même j’ai sauté des pages dans des livres de Chris Ware!…), mais ça me dérangeait pas parce que c’était un texte un peu plus personnel, j’y racontais des trucs dont j’ai un peu honte, donc je me disais que ya juste les personnes qui sont vraiment intéressées qui vont faire l’effort et c’est correct de même.

Je sais pas trop quoi pensé de cette jungle. Je pense qu’elle est correcte. C’est pas la meilleure mais c’est pas la pire. En tout cas, après deux ans, je pense que le monde a commencé à catcher que ce projet-là existe, ya eu des supers articles qui en parlaient! Y a beaucoup de monde enthousiasmés par ce projet et ça me motive au boutte!!!!!

Pour le numéro 5 – Bon là je prends une pause de 6 mois, mais évidemment je pense toujours à la suite. Je pense surtout à Football Fantaisie. J’ai une petite idée aussi pour le contenu du no5 hors-ff. Un truc que je voulais faire au numéro 2 mais que j’ai pas fait, qui serait un peu plus dans l’esprit éclectique du numéro 1, mais avec un petit liant amusant. En tout cas, là je suis en vacances faque faut pas *trop* que j’y pense!… Anyway JE FAIS DES FILMS.

 

 

À propos de zviane

J'aime le blé d'inde.
Ce contenu a été publié dans la jungle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Bilan de La jungle

  1. Akira dit :

    Pourquoi une minuscule à “japon” ? :-(

  2. zviane dit :

    Parce que l’académie française n’a aucune autorité sur moi ;)

  3. Mii dit :

    Du coup, comment on se procure les La Jungle? Y a-t-il possibilité de commander avec livraison en Finlande? :)

  4. zviane dit :

    Oui bien sûr!
    Chaque jungle coûte 30$ et les frais de port varient entre 15 et 25$. Vous pouvez m’écrire ici pour me faire votre commande en me disant quel numéro vous désirez obtenir: revuelajungle@gmail.com

    Merci!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.