Ping-pong – 3.5 Désapprendre, 1/3

pp090 pp091 pp092 pp093 pp094 pp095 pp096 pp097 pp098

(à suivre…)

À propos de zviane

J'aime le blé d'inde.
Ce contenu a été publié dans Ping-pong. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Ping-pong – 3.5 Désapprendre, 1/3

  1. Michel dit :

    Ô misère de misère! Tant de travail… c’est beau!
    Quand je pense aux Shaddocks !! : 5 min de dessin et 50 ans de lecture !! :-)

  2. François de l'Ariège (un autre pays loin et dans un autre temps...) dit :

    Salut Zviane,

    juste un petit mot pour te dire le plaisir que j’ai à suivre ce que tu fais… Je suis tombé sur ton site via celui de Boulet (qui post quand même vachement moins que toi tu lui diras;) et depuis j’adore… J’aime ta manière de parler de musique et d’analyse musicale et de faire passer des choses qui sont du domaine du mystère pour la plupart des gens dont moi… j’aime ton style de dessin, simple, efficace… j’aime ta manière de faire passer ton accent dans tes BD mais peut etre est-ce le propre des Quebecois, je ne suis pas d’autre blog de dessinateur Quebecois… et d’un point de vue éthico-philosophique, j’aime ta manière de réfléchir sur la force des habitudes et le « désapprendre »…
    Je retourne me marrer et me cultiver en regardant ce que tu fais!
    Et belle journée à toi…

    François

  3. greygjhart dit :

    Infiniment merci pour cette série d’article. C’est comme une sorte de super bonus où on voit les coulisses du dessin en vrai. C’est vraiment réconfortant de voir que l’intuition de comment l’angle de vue va modifier une ligne suffit pas pour la dessiner bien. C’est rassurant de voir qu’une dessinatrice pro peut aussi se poser des questions que je me pose. Tes articles m’aident à persévérer et surtout à admettre que oui, dessiner c’est vraiment toffe et que c’est normal de pas y arriver du premier coup. Merci pour tout ce que j’apprends en te lisant.

    @François j’aime ta manière de faire passer ta mentalité française dans tes commentaires, mais peut-être est-ce le propre des français ?

  4. Annie dit :

    Zviane, je fais partie des lectrices silencieuses qui te suivent et adorent ton travail, ton intelligence et tes propos. Je sors de mon mutisme le temps de te dire que TU DOIS ABSOLUMENT sortir ces planches en livre! Étant du domaine de la culture (arts visuels), j’ai déjà une liste de personne à qui offrir tes excellentes réflexions! Merci d’aborder ces propos avec humour et intelligence.

  5. zviane dit :

    Annie: je vais sortir ça en fanzine, avec un tirage de pas plus que 300!… Pour le moment, j’ai pas l’intention de le sortir chez un éditeur, mais bon, je change tellement souvent d’idée.

    Merci à toute vous autres! :)

  6. cdckt dit :

    Ce qui me froisse dans toute cette histoire c’est le combat perpétuel contre le premier jet. Pourquoi, pourquoi ? Qu’y a-t-il de mal à être simplement spontané(e) ? Les idées qui nous viennent d’elles-mêmes sont-elles si honteuses ? Peut-être faut-il désapprendre aussi à se censurer automatiquement.

  7. zviane dit :

    Parce que j’ai été toute ma vie sur le premier jet, souvent par paresse, et que j’ai envie d’essayer quelque chose d’autre. Tout simplement!

    (je ne crois pas que je me censure!…)

  8. jean-marie gabet dit :

    Je crois qu’on s’attarde trop sur le dessin en oubliant que celui-ci prend toute sa valeur grâce au récit .En fait surtout avec des gens qui ont des choses à dire .Et il se trouve que Zviane a des choses à nous dire à nous faire partager et l’impact de ses dessins vient de ce désir .Dans chacun de ses dessins ou de ses mots on sent sa présence ,et à la limite peu importe si on partage ses vues .Ce qui compte c’est qu’elle nous a raconté quelque chose par l’intermédiaire du dessin et du récit et celà abouti à la création ,quelque qui appartient vraiment qu à elle .Et perso je lis de bout en bout ce qu’elle a à nous dire .

  9. Noel dit :

    J’ai eu l’impression du genre…. Couper les cheveux en quatre…. J’ai ri…. Misère à poil les dessinateurs et je suis de la gangs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.