Ping-pong – Conclusion

pp136

pp137

pp138

pp139

pp140

(la page 102 en question)

pp141

pp142

pp143

pp144

pp145

 

À propos de zviane

J'aime le blé d'inde.
Ce contenu a été publié dans Ping-pong. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

59 réponses à Ping-pong – Conclusion

  1. Mlle Karensac dit :

    Merci pour cette série de notes :)

  2. exaheva dit :

    Ces temps-ci j’ai eu beaucoup de doutes vis à vis du dessin et de tout ça, la BD.
    Mais relire tout Ping-Pong c’est quelque chose de motivant comme peu d’autre chose me motive.
    C’était super, réconfortant, intéressant et encourageant! Merci pour tout ça!

  3. Naw dit :

    Tu touches au cœur des belles choses, à la fois merveilleuses et angoissantes, ce mélange de beauté et de souffrance, où la beauté naît du fait de pouvoir faire face… c’est la passion ! et ton travail est passionnant, merci pour ça.

  4. Nicolas Cousineau dit :

    Bravo et merci

  5. Adrien dit :

    Ca donne du courage, merci

  6. Bonnet dit :

    C’était vraiment chouette, merci !

  7. Mel dit :

    C’est vraiment génial, tu exposes ici des pensées auxquelles j’ai déjà été victime, c’est génial de le voir conceptualisé en BD!
    Tu fais un superbe travail, j’aime ton travail.

  8. Freddy Ravage dit :

    :) Quelle jolie fin <3

  9. François dit :

    Merci, chaque fois je trouve quelque chose à réfléchir, à sourire ou à angoisser dans ces notes. C’est la vraie vie. J’aime vraiment ce que vous faites.

  10. foo dit :

    Je découvre ces pages grâce à Boulet sur twitter, et c’est top.

    Pourtant je ne dessine pas, ne joue pas de musique, je n’ai aucune activité artistique (j’ai fait un peu de photo, comme tout le monde), juste un métier un peu créatif : je développe du logiciel. Et ben depuis quelques années, je me dis que le goût (bon ou mauvais, le mien ou celui d’un autre) a du sens dans mon métier. L’analyse à plusieurs niveaux d’une oeuvre devrait s’appliquer au logiciel, il faudrait la théoriser, ça nous aiderait sûrement comme Graves peut t’enrichir dans ta réflexion.

    Merci !

    PS: quand est-ce qu’on peut commander ça en papier ? :)

  11. Riff Cat dit :

    Super motivant pour les études et même TOUT le reste. Voilà pourquoi les dessinateurs,auteurs,acteurs,musiciens et j’en passe sont adorés,un grand merci pour la motivation donné à travers la bd et que sa continue :D

  12. Lagora dit :

    Merci, ça me (re)motive :D

  13. Djac Baweur dit :

    C’est assez extraordinaire de tomber sur ce blog (grâce à Boulet, grâce lui soit rendue) parce que :

    1/je suis aussi musicien professionnel (pas en piano, mais en alto dans un orchestre)
    2/j’ai aussi expérimenté le blog d’explications musicales (http://djac.baweur.over-blog.com)
    3/J’ai toujours rêvé de savoir dessiner, et le fait est que je dessine en amateur, et que j’essaie d’avancer dans un projet BD tout en me demandant comment on dessine une porte-fenêtre style 19e, un menton vu de dessous ou des plis de vêtements qui fassent qu’on sente la texture du tissu (grand fantasme, un peu comme de se dire qu’on ira voyager sur la Lune).

    Bref, je pouvait difficilement trouver un blog qui me parle autant de manière directe (dans un autre billet de blog sur le thème ping-pong, tu te demandes quelle part des lecteurs te comprennent vraiment – je pense pouvoir affirmer que je comprends TOUT pour avoir vécu exactement le même type de problèmes !).
    Merci infiniment !

  14. cdckt dit :

    J’aime, j’aime, j’aime. Merci Zviane de partager tes doutes et tes questions. C’est émouvant de te lire.

  15. kitu dit :

    Hé hé peut être que je finirais un jour ma bd le vélo mortel. Merci pour tes impressions

  16. Comme tu le dis, tu crées parce que tu en as envie. Je ne pense pas que la création ai besoin d’être justifié autrement que « je l’ai fait parce que j’en avais envie (ou besoin, ça marche aussi) ». Créer, c’est le plaisir de faire quelque chose pour soit, en se disant qu’à un moment, on l’aura fini. C’est un bébé que l’on porte avec nous un certains temps, et que l’on abandonne aux autres par la suite, sans plus aucun contrôle.
    J’ai écris les deux premiers tomes d’une trilogie. Je suis en train de finir d’écrire le troisième. Ce n’est pas avec ça que je me ferais de l’argent. Mais c’est fou comme ça fait du bien de pouvoir dire « je l’ai fait » :)

  17. kirn dit :

    De bien jolis doutes, bien exprimés.
    Qu’est-ce qui se cache derrière le doute et l’envie de ne pas être pris pour une conne ? Un complexe ? L’orgueil ? Un désir de singularité ?
    Parce qu’on est comme on est et savoir dessiner et raconter des histoires, c’est déjà pas mal (soit dit en passant, le correcteur orthographique intégré à mon navigateur est bien pratique), pas la peine de vouloir être inattaquable.
    L’humain est une fin en soi.
    Tiens ça me plaît comme phrase. Donc, ton blog nous touche, tes dessins sont chouettes, c’est génial.

  18. Ercoidèm dit :

    Merci ! Vite le livre.

  19. Roxanne B. dit :

    D’accord, je lâcherai pas ! Merci pour cette super série de notes :)

  20. jean-marie gabet dit :

    Une chose que je crois avoir compris c’est qu’il faut être disponible pour pouvoir dessiner ou faire de la musique ,être totalement réceptif ,et c’est quelque part être comme un enfant .Alors oui,faut pas lâcher !

  21. nam dit :

    C’est super! j’ai trop envi d’écrire des livre!

  22. T’es juste merveilleux !

  23. Mecha dit :

    M… merci beaucoup… ;_;

  24. Hector le jambon dit :

    Bon et sinon, il est trop tard pour que je me mette au piano ou pas ?

  25. Intox dit :

    Applicable à tout et tellement vrai … Merci ;)

  26. Furedo dit :

    Salut!
    Très intéressante ton interprêtation sur les différences de « capacités à apprendre/motivation/acceptation de recommencer » entre un enfant et un adulte (ça s’applique à tout, même aux jeux vidéos ^^!).
    Sinon, pour compléter sur le thème (entretenir sa motivation, finir quelquechose, la tyrannie du perfectionnisme etc…), si ça peut t’intéresser il y a un bouquin qui en parle bien (entre autres): « Seven secrets of the prolific ». L’auteur s’adresse de base aux écrivains mais c’est valable pour toute autre création!
    Bonne continuation!
    Furedo

  27. Marianne dit :

    Salut Zviane, merci beaucoup pour ce mini-feuilleton ontologique/épistémologique/philosophique. C’est le genre de chose que j’aimerais lire plus souvent, spécialement en bande dessinée. J’ai aussi beaucoup apprécié les discussions dans la section « commentaires » et les réponses/réflexions qu’elles ont suscitées dans les chapitres suivants. Bonne continuation!

  28. Zombi dit :

    C’est uniquement valable pour un certain type d’adulte, cette peur de ne pas faire des choses parfaites ; c’est plus une question d’éducation que d’âge.

  29. Bahor dit :

    Bravo et merci pour votre point de vue réconfortant et motivant à la fois!!

  30. zviane dit :

    Zombi: tu as un bon point!… c’est possible.

    Aux autres: merci à vous! C’est le fun de voir que des gens prennent le temps de me lire. :)

  31. Annie dit :

    Ok, il sort quand ton livre? Je veux te lire, te relire et te partager en matière!

  32. Jean-Marc L. dit :

    [font size=72]MERCI ![/font]

    J’aurais tellement avoir rencontré quelqu’un me tenant ce genre de discours il y a vingt ans…

    Allez, il n’est pas trop tard :-)
    Merci pour tout et bonne continuation !

  33. hu dit :

    MERCI.

    Juste ce dont j’avais besoin après avoir baissé les bras une fois de plus et sanglotté comme une gamine.

    JE NE LACHE PAS :)

  34. Barbu dit :

    Ne doute pas de toi (ou du moins pas à ce point !).
    C’est vraiment formidable ce que tu fais, et je suis content de trouver quelqu’un qui se prend la tête autant que moi. Surtout lorsque nous le faisons sur des sujets différents. C’est autant de temps gagné pour moi hehe. ;)

    En tout cas, j’ai hâte de trouver ping-pong en librairie.
    C’est avec plaisir que je me le procurerait.

  35. sophie dit :

    Je suis dans une barque, pas loin… Tu me vois à travers la brume?
    (bises depuis Barcelona)

  36. Martha dit :

    J’adore ! et combien ça tombe à pic ! avec mon projet d’écriture et d’animation d’ateliers d’écriture. Toutes les émotions y sont…ou presque ! et l’humour. Comme dans mon blog, je publie assez régulièrement dans une page appelée « 5 questions », des petits textes, je me permettrai d’emprunter un dessin (en citant la source bien entendu) et d’en tirer une question ou de profiter des questions déjà formulées. MERCI.

  37. Tony dit :

    Pas mal ce message d’entraide, ça me fait penser un peu au personnage d’Hanna dans la série Girls (un peu hein). En tout cas c’est motivant c’est clair :)

  38. Guillaume dit :

    Pas mal du tout, ça m’a donné le sourire, ce qui n’est pas peu dire.

  39. Peter dit :

    Merci ! Ta BD re-motive a block !

  40. Tilune Chacon dit :

    Merci pour ce ping-pong, la preuve que beaucoup de personnes autour de nous doutent et se remettent en question de la même façon. Tu as pointé du doigt des problèmes que beaucoup d’artistes ont et tu as su me redonner une confiance en mes projets, une envie de continuer et de ne pas lâcher. :)
    Merci pour ce partage !

  41. Dera dit :

    ouh! ça m’a fait beaucoup de bien de lire ça ! ><
    Souvent, lorsqu'on essaie de sortir de sa bulle et gagner un peu de reconnaissance en publiant ses réalisations sur le net -rien que pour avoir des avis, un peu de soutien ou de garder à l'esprit que ce qu'on fait n'est peut être pas si nul-, on se prend pour ainsi dire: une grosse claque. Tout le monde s'en fout, et ce malgré les efforts continuels fournis. C'est assez déroutant! Et je pense qu'à ce moment là, le doute nous fait perdre un temps fou et beaucoup de motivation… (et ce pendant longtemps ! Ce piège fourbe!)
    Alors soyons nos propres cheerleaders et ne perdons pas de vue que c'est l'envie notre moteur principal !

    Courage! Et merci beaucooooup !

    J'ai suivi hasardeusement un lien jusqu'ici, et je pense que je vais m'y attarder un peu ;D

  42. Salut Zviane,

    Merci pour ce beau parcours philosophique qui m’a fait réexaminer mon propre processus créatif. C’est parfois rassurant de voir comment quelqu’un d’autre envisage la création et ses difficultés. (belle métaphore des barques dans la brume)

    Parfois mes collègues se demandent, pourquoi je dois mettre autant de temps sur ma musique(par exemple cet été sur des arrangements d’orchestre);je crois qu’en général les gens sont trop habitués au choses toutes faites pour deviner les efforts, la réflexion nécessaire à les créer. Je trouve inspirante ta manière d’expliquer le processus créatif.

    La nécessité de se dissocier de la liste d’épicerie (ou du petit catalogue de Luce) explique beaucoup du travail de réflexion, voire de réécriture nécessaire pourne pas trop servir de réchauffé. Je me sens un peu mieux outillé pour expliquer mon propre processus créatif; merci de m’avoir fait découvrir le tien.

  43. meyle dit :

    comment ne pas admirer et pas être soi-même boosté par tant d’énergie à tant (et si bien !) exprimer (même bien sûr à exprimer le doute) ?!
    je ne sais pas si ça suffit à définir un artiste (un vrai !) mais tous les vrais artistes entretiennent avouée ou non cette relation de doute avec leur travail..
    Mais aucun doute sur Zviane ce que vous observez, en vous comme alentour, est précieux et si bien exprimé.
    Et quant à la réception des oeuvres par le public j’adore (par exemple) Messiaen qui dit :
    « J’ai été loué, encensé, critiqué, injurié… mais toujours à côté, et jamais pour ce que j’ai voulu »
    Pire^^ : quand on lui demande dans quelles conditions le public doit venir pour assister à ses concerts, il ne trouve rien de mieux à répondre que :
    « D’abord, venir sans haine contre le compositeur »
    C’est lucide comme du Zviane :)

  44. Robin dit :

    Hé, je sais pas ce qu’il y à dans ta tête, mais ce que je trouve dans tes BDs, je trouve ça méchamment cool : ).

  45. Pamplemousse dit :

    Merci ça déculpabilise aussi car quelquefois c’est difficile à comprendre la contradiction faire ce que l’on aime/mais en baver, douter. Parfois les gens pensent qu’on est 100% en train de kiffer.
    Trop bien vu & remotivant !

  46. Coralie.R dit :

    Merci c’est génial ce que tu as écris… Je m’y retrouve complètement !

  47. Jerem Ratom dit :

    Franchement, merci pour cette note, ça faisait longtemps que je savais ça, mais cette note a permis d’avoir une compréhension plus profonde….bref je pense qu’il me fallait ces mots plutôt que d’autres. Bref, merci encore pour cette note en particulier, et pour votre blogue en général.

  48. Valérie dit :

    Super touchant, ton existence est précieusee

  49. Aveias dit :

    Non, surtout, lâche pas !
    Et merci pour le coup de boost :)

  50. Sara dit :

    Merci beaucoup. J’ai appris un paquet de trucs (surtout sur la musique, à laquelle je ne connais rien) et ça m’a lancée sur certaines réflexions personnelles – plusieurs de tes questionnements sont universels.

  51. Maude dit :

    Je suis en train d’écrire une roman et c’est long et je doute beaucoup. Ça fait du bien de te lire, ça me donne un petit coup de pied au derrière à chaque fois.
    Merci!

  52. violette dit :

    Salut Zviane,

    je lis avec beaucoup de plaisir et d’intérêt toutes tes notes « ping-pong » depuis un moment, et j’espère vraiment pouvoir le faire un jour sur papier, histoire de pouvoir les lire, relire et re-relire, les embarquer avec moi, les faire découvrir, les prêter et les offrir… Je trouve ton travail d’une grande qualité et ton propos extrêmement fin, pertinent et intéressant. Faute de compile ping pong sur papier, je te préviens : je risque de me faire une propre auto-édition pirate :)

    Encore merci à toi et belle route.

  53. Finn Harvor dit :

    Je suis un anglophone qui vit en Coree du sud. Il y a beacoup des choses qui m’interesses de cet projet, mais ce que je veux dire surtout maintenant est le suivant:: il y a des mondes artistiques plein de vitalite qui existent partout est c’est a la meme moment bon qu’ils peuvent communiquer par l’internet mais un peu triste qu’ils vivent tout meme dans un espece d’isolation. Je ne sais pas moi-meme la solution.

    Je lis avec fascination les blogues des artistes BD, et je veux a tout qu’ils continuent. Comme un autre a dit, belle route.

  54. Anaïs dit :

    C’était vraiment super ces notes ping-pong! J’aimerais beaucoup pouvoir les parcourir sous forme papier quand je repense à l’un ou l’autre passage, c’est prévu de sortir tout ça en livre? :)

  55. zviane dit :

    Merci à vous tous!

    j’envoie Ping-pong chez l’imprimeur d’ici quelques jours, je prévois ça pour la mi-novembre, à expozine! Un p’tit livre de 160 pages fait sur le long!

    @Violette: tu peux faire ta propre auto-édition et elle ne sera pas pirate: Ping-Pong sera sous une liscence creative commons, tu pourrais l’imprimer comme bon te semble et tu vas même pouvoir légalement faire du cash avec!

  56. Anonyme dit :

    Merci beaucoup, du fond du cœur.
    Je suis étudiante en arts appliqués, et terminer quelque chose reste à ce jour une de mes plus grandes problématiques. Ta BD m’a redonné une bouffée de motivation. J’en avais bien besoin.
    Je ne lâcherai pas non plus, promis. :)

    (PS : Habitant en France, je serais aussi très intéressée par une version papier… ^^)

  57. Camille dit :

    «C’est complètement vain et j’aime ça comme ça.»

    Je trouve cette phrase vraiment très forte, et si j’étais du genre à avoir un mantra, ça pourrait bien être celui-là.

    Merci pour cette belle note :)

  58. Antoine dit :

    Ta remarque sur l’enfant qui persévère parce que ça l’amuse au lieu de l’adulte qui persévère pour le résultat me fait penser aux remarques de Grothendieck dans Récolte et Semailles sur l’enfant et le patron… Merci pour l’art en tout cas, ça sert au moins a faire plaisir aux autres! (même si on ne comprend pas ;-)

  59. Blonde dit :

    Merci à toi. Tu dis des choses importantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.